Strike while the iron (ore) is hot

Battre le (minerai de) fer pendant qu’il est chaud : la philosophie d’une femme

À la Compagnie minière IOC, Michelle a fait tomber de nombreuses barrières — et « déplacé beaucoup de terre » — grâce aux trois règles qu’elle respecte pour la vie et le travail.


La journée de travail commence avant 7 h pour Michelle, surintendante à la Compagnie minière IOC à Labrador City, Terre-Neuve-et-Labrador, Canada. Elle commence par faire le point sur la veille — puis songe aux façons de rendre la journée qui vient encore meilleure.
 
La journée de Michelle comporte beaucoup de mouvement — qu’il s’agisse de parcourir le site pour parler de sécurité, d’évaluer les progrès réalisés par rapport aux cibles ou de faire le point avec son équipe.
 
« J’aime aller voir comment les choses se passent pour mieux comprendre ce que mon équipe doit affronter au quotidien », dit-elle.   

Michelle est l’une des premières femmes à avoir gravi les échelons chez IOC.

« Quand j’ai été nommée superviseure des opérations minières, j’étais la seule femme à occuper ce poste chez IOC à ce moment-là », ajoute-t-elle.
 
Au cours de ses 15 années de carrière, d’autres femmes lui ont emboîté le pas, certaines occupant aussi des postes de gestion.
 
« Une jeune femme m’a déjà dit : “Tu sais, Michelle, si ce n’était pas de toi, je ne sais pas si cette possibilité m’aurait été offerte.” J’ignore si c’est vrai, mais c’était agréable à entendre. »

Strike while the iron (ore) is hot

Quel est le secret de la réussite de Michelle ? Elle adhère à une philosophie de travail simple, mais efficace.
 
D’abord, elle saute à pieds joints sur les occasions, même quand elle se sent intimidée, ce qui lui permet de découvrir ses véritables capacités. Au début de sa carrière, Michelle n’était pas certaine de pouvoir conduire un gros camion minier. Une fois derrière le volant, elle a réalisé qu’elle était tout à fait capable de le faire !
 
Ensuite, elle bat le fer pendant qu’il est chaud. Bien qu’elle ait apprécié son mandat de sept ans en tant que répartitrice, « la voix à la radio » pour les conducteurs de camion et les opérateurs de pelle mécanique, Michelle a accepté sans hésiter la possibilité de progresser en assumant un rôle dans la planification minière. « C’était une excellente occasion de me familiariser avec la prise de décisions — comprendre et apprécier pourquoi certaines décisions sont prises », dit-elle. « Chaque rôle que j’ai occupé m’a préparée pour le suivant. »
 
La troisième leçon, c’est de ne jamais cesser de se lancer des défis, à soi et aux autres. Ce peut même être très amusant. Michelle rit encore quand elle se remémore la fois où un conducteur de camion et un opérateur de pelle mécanique ont fracassé son record, soit déplacer 72 chargements, pendant un seul quart de travail. « Ils ont réussi malgré une crevaison », et, admet-elle, malgré « mes efforts pour les ralentir en mettant leur camion en attente une fois ou deux. »
 
Il y a encore beaucoup de choses que Michelle désire réaliser, et elle préfère regarder en avant que vers l’arrière. C’est tout simplement dans sa nature.
 
« Il y a encore amplement de terre à déplacer. »