Alma, Saguenay

Communauté du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Notre équipe Développement économique régional (DER) aide nos partenaires locaux dans quatre domaines : innovation, décarbonation, économie circulaire et virage numérique.

Depuis 2004, par le biais du DER, nous avons investi 100 millions de dollars CA au Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec. Stobia compte parmi les entreprises en démarrage ayant bénéficié du soutien de l’équipe DER. L’entreprise a été lancée par un entrepreneur qui a observé que l’instabilité du marché influait sur l’approvisionnement en produits d’emballage alimentaire en aluminium. Depuis décembre 2020, elle est maintenant le seul fabricant de contenants alimentaires en aluminium au Québec. L’équipe DER a également investi près de 280 000 $ au cours des cinq dernières années pour soutenir l’entreprise A3 Surfaces, en plus de lui offrir du soutien technique et en matière de recherche et développement.

Nos investissements au Saguenay–Lac-Saint-Jean prennent également d’autres formes. 

À titre d’exemple, le Fonds Rio Tinto Aluminium Canada contribue à des organismes sans but lucratif dans la région dans cinq domaines : Premières Nations, éducation, environnement, santé et bien-être et communauté. Nous collaborons avec AlloProf afin d’améliorer l’éducation dans les communautés de tout le Québec. Cette initiative permet d’offrir des séances d’études interactives à plus de 400 000 élèves de la province. Le CRÉPAS (Conseil régional de prévention de l'abandon scolaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean), reçoit également le soutien du Fonds. Celui-ci travaille avec les enseignants et d’autres éducateurs pour aider les jeunes à obtenir un diplôme.

En outre, notre entreprise joue un rôle important dans l’économie de la région. Par exemple, nous investissons 250 millions de dollars CA pour prolonger la vie de l’usine d’alumine Vaudreuil et ainsi assurer le maintien de plus de 1 000 emplois et la création d’importantes retombées économiques pour la région.  En effet, nous avons utilisé une technologie de filtre-presse à la fine pointe de l’industrie et l’empilage à sec pour faire en sorte que la raffinerie d’alumine puisse poursuivre l’approvisionnement de nos usines d’électrolyse. 

À notre usine d’électrolyse Arvida, nous prolongeons ses activités au-delà de 2020 à la faveur d’un investissement de 200 millions de dollars CA. Et à Alma, nous consacrons 209 millions de dollars CA afin de mieux positionner l’usine de sorte qu’elle puisse répondre aux exigences futures.

Letenda

Aider les petites entreprises à grandir

Québec

Au Québec, nous avons investi 650 000 $ afin de stimuler la croissance de Letenda, une organisation axée sur les solutions durables en matière de transport public.

Plus

Depuis 2017, l’équipe DER de Rio Tinto est un fier partenaire de Letenda. Grâce à notre investissement, nous avons aidé activement l’entreprise à mettre au point Electrip : une nouvelle génération d’autobus urbains électriques à zéro émission, entièrement conçus au Québec. C’est un projet qui cadre bien avec notre démarche de durabilité – combinant transport public, matériaux à faible empreinte carbone et énergie renouvelable. Nous sommes fiers de soutenir de petites entreprises comme Letenda pour le développement de nouvelles solutions innovantes permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre au Québec.

114,6 M$ CA

Impôtset redevances

1,36 G$ CA

Approvisionnement local

12,8 M$ CA

Investissements communautaires (Québec)

Chiffres de 2021

  • Protéger les communautés autour du lac Saint-Jean
  • Patrimoine culturel

Protéger les communautés autour du lac Saint-Jean

Le lac Saint-Jean et ses affluents font partie d’un vaste bassin hydrologique d’une superficie totale de 73 848 km2, soit environ la taille de l’Irlande. Le lac contribue de façon importante au style de vie des communautés de la région, en particulier pour les 5 000 personnes qui vivent le long des rives. C’est également une attraction touristique très courue et l’un des trois réservoirs servant à produire l’hydroélectricité nécessaire à l’exploitation de nos usines.

Malheureusement, les berges sont frappées par des problèmes d’érosion depuis un certain temps, en raison de la hausse du niveau de l’eau ainsi que de l’action du vent et des vagues. Le Programme de stabilisation des berges a donc été créé en 1986, avec le développement durable au cœur de sa mission. Depuis plus de 30 ans, nous travaillons à atténuer les effets de l’érosion en tenant compte des aspects environnementaux, sociaux, techniques et économiques. En 2018, le programme s’est doté d’un Conseil de gestion durable, permettant aux différents usagers du lac Saint-Jean de se réunir et de collaborer pour résoudre les problèmes touchant le lac. Dans le cadre de ce Conseil, nous travaillons étroitement avec la Première Nation de Mashteuiatsh, le gouvernement local et les représentants de la communauté, notamment les organismes environnementaux, dans le souci de protéger et de restaurer les berges.

Patrimoine culturel

Rio Tinto collabore depuis plus de 30 ans avec la communauté de Mashteuiatsh. En 2003, nous avons conclu une entente de respect mutuel avec le conseil de Mashteuiatsh, appelé aussi Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, de la Nation innue, qui est la seule communauté des Premières Nations dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Conformément à notre Déclaration d’engagement envers les peuples autochtones et à nos obligations en vertu du Fonds Rio Tinto Aluminium Canada, nous avons investi 2,5 millions de dollars CA dans la création du Pavillon de culture des peuples autochtones en 2016. Situé sur le campus de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), au Saguenay–Lac-Saint-Jean, ce pavillon est axé sur la protection et la promotion de la culture des Premières Nations.

Chaque année, nous participons également à diverses initiatives en partenariat avec la communauté de Mashteuiatsh, comme l’annuel pow-wow, connu également sous le nom de Grand Rassemblement des Premières Nations, où l’on se réunit afin d’honorer et de perpétuer culture et traditions. Nous appuyons aussi des initiatives axées sur l’éducation des Premières Nations, comme le Colloque sur la persévérance et la réussite scolaires chez les Premiers Peuples ainsi que Passeport pour ma réussite, un programme qui aide les élèves à obtenir leur diplôme d’études secondaires.