Nano One et Rio Tinto annoncent un partenariat stratégique et un investissement de 10 M$ américains


09 June 2022

Vancouver, Canada (TSX: NANO) (OTC: NNOMF) (Frankfort: LBMB)

  • Rio Tinto prend une participation stratégique de 10 M$ américains dans Nano One.
  • Rio Tinto va approvisionner Nano One en métaux de batterie pour la fabrication de ses cathodes.
  • Le partenariat accélère la commercialisation du procédé de synthèse monotope (One-Pot) et de la technologie M2CAM® de Nano One.
  • Ce partenariat s’ajoute à l’initiative des « mines à la mobilité » du gouvernement du Canada, qui vise à soutenir l’écosystème nord-américain des batteries.
  • Au Québec, Rio Tinto produit du fer à Sorel-Tracy et Nano One a acquis une usine produisant du phosphate de fer lithié (LFP) à Candiac.

Nano One® Materials Corp. (« Nano One » ou la « société »), un innovateur en matière de technologie propre pour les matériaux de batterie, et Rio Tinto, un groupe minier et métallurgique mondial de premier plan, ont convenu de conclure un partenariat stratégique prévoyant la fourniture de produits à base de fer et de lithium, une collaboration et un investissement de 10  millions de dollars américains dans Nano One. Ce partenariat et ce financement permettront d’accélérer la stratégie de commercialisation de la technologie multicathodes (multi-MAC) de Nano One et de soutenir la fabrication de matériaux actifs pour cathode (MAC) au Canada. Il sera ainsi possible de créer une chaîne d’approvisionnement en batteries plus propre et plus efficace pour les marchés nord-américains et étrangers.

Dan Blondal, PDG de Nano One, a déclaré: « Pour réussir la transition mondiale vers une économie électrifiée à faible émission de carbone, il faudra compter sur des millions de tonnes de matériaux de batterie. Il est donc essentiel de produire ces matériaux avec efficacité, en laissant l’empreinte environnementale la plus faible possible. Le partenariat et le soutien de Rio Tinto complètent notre récente acquisition de l’usine LFP de Johnson Matthey dans la communauté voisine de Candiac, au Québec. Ils viennent aussi donner encore plus de souffle à l’initiative « des mines à la mobilité » du gouvernement du Canada, qui a pour but d’encourager l’implantation au pays d’un écosystème de batteries servant le marché nord-américain dans son ensemble. Rio Tinto apporte une expérience approfondie de la production à grande échelle et de la commercialisation de technologies, ainsi qu’une activité croissante dans le domaine des métaux pour batteries. Nous sommes ravis de nous associer à Rio Tinto. Notre vision commune sera fertile en possibilités de collaboration servant notre quête de changement. »

Le procédé de synthèse monotope (One-Pot) de Nano One, et sa technologie M2CAM® (matériau actif métal-cathode, ou « MAC » en français et « CAM » en anglais), constituent une plateforme manufacturière unique. En effet, cette dernière permet de fabriquer des matériaux actifs de cathode lithium-ion sans sulfate, riches en nickel (NMC), en fer (LFP) et en manganèse (LNMO) à partir d’une gamme de métaux de batterie. Cette production a l’avantage de comporter moins d’étapes, de coûter moins cher, d’être moins complexe et de laisser une empreinte environnementale beaucoup plus faible. La technologie s’applique à tous les types de batteries lithium-ion, aussi bien pour les véhicules électriques et le stockage des énergies renouvelables que pour les produits électroniques portables.

Participation stratégique en actions

Rio Tinto a pris une participation stratégique dans Nano One pour un produit brut de 10 millions de dollars américains, soit l’équivalent de C$12,536,500 millions de dollars canadiens. À la clôture, Nano One a émis un total de 4,643,148 actions ordinaires (les « actions »), environ 4.9 % des actions actuellement émises et en circulation de Nano One, au prix de C$2.70  par action (le « prix d’émission ») dans le cadre d’un placement privé sans intermédiaire. Cet investissement sera destiné au développement et à la commercialisation de la technologie de Nano One, et au développement de la chaîne d’approvisionnement. Il soutiendra aussi l’acquisition par Nano One de l’usine de Candiac au Québec (annoncée le 25 mai 2022 en cours de réalisation), de même que la conversion de l’installation à la production de phosphate de fer lithié (LFP) One-Pot et au pilotage à l’échelle industrielle d’autres technologies MAC de Nano One, ainsi qu’au fonds de roulement.

Les dispositions de l’accord d’investissement avec Rio Tinto comprennent des droits de participation dans tout financement par actions ultérieur afin de maintenir une participation au prorata pendant une période de cinq ans à compter de la date de clôture; un blocage des cessions de titres et un moratoire pendant une période de 12 mois à compter de la date de clôture, sous réserve de certaines dispenses.

« Le Canada s'est positionné comme un chef de file mondial dans le domaine des minéraux critiques et des batteries, et grâce à des partenariats comme celui annoncé aujourd'hui entre Nano One, Rio Tinto et notre gouvernement, nous continuons de constater le succès croissant du marché canadien des batteries pour véhicules électriques. Au cours des dernières années, notre gouvernement a soutenu Nano One avec un financement de plus de 10 millions de dollars pour l'aider à commercialiser ses projets novateurs et uniques, pour redoubler d’efforts afin de faire croître l'innovation canadienne et l'expertise des travailleurs canadiens dans le secteur des minéraux critiques, » a déclaré L'honorable François-Philippe Champagne, Ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie.

Accord de collaboration stratégique

Rio Tinto et Nano One ont également conclu, à la clôture, un accord de collaboration stratégique qui prévoit l’étude des produits métalliques pour batteries de Rio Tinto, notamment les poudres de fer de l’usine Rio Tinto Fer et Titane de Sorel-Tracy, au Québec, qui pourraient servir de matière première pour la production des matériaux de cathode de Nano One. Rio Tinto apportera le savoir-faire de son Centre de technologie et minéraux critiques, qui est fort d’une expertise unique dans l’extraction et le traitement des minéraux critiques tels que le lithium et le scandium, ainsi que des minéraux provenant du Canada, des États-Unis et d’autres sources internationales. Cette collaboration favorisera l’implantation au pays de la chaîne de valeur des batteries au lithium-ion.

Rio Tinto collaborera sur les questions techniques et commerciales soulevées dans le cadre du développement, de la conception, de la construction et de l’exploitation des installations de production de cathodes. Nano One émettra à Rio Tinto des bons de souscription d’actions 1,000,000 non transférables (un « bon de souscription ») en contrepartie de ses services techniques et d’assistance. Chaque bon de souscription permet à Rio Tinto d’acheter une action au prix d’exercice de C$4.00 pendant une période de 12 mois à compter de la date d'émission.

Marnie Finlayson, directrice exécutive, Matériaux destinés aux batteries, Rio Tinto, a ajouté : « L’implantation au pays de chaînes d’approvisionnement propres et sûres est essentielle au succès de la transition énergétique en cours. Pour ce faire, nous devons compter sur des partenariats avec des sociétés novatrices comme Nano One pour nous aider à nous différencier, à changer les choses et à accélérer la voie vers un avenir carboneutre. Nous sommes heureux de soutenir les ambitions de Nano One en matière de changement et nous sommes impatients d’apporter à cette initiative passionnante la grande expérience et le savoir-faire de Rio Tinto en matière de commercialisation et de projets à grande échelle ».

« Les minéraux critiques sont une occasion générationnelle pour le Canada, et notre gouvernement entend créer une chaîne d’approvisionnement canadienne de bout en bout pour les batteries, depuis l’exploration jusqu’au recyclage. C’est pourquoi le partenariat entre Nano One et Rio Tinto est si prometteur – c’est le genre de collaborations dont nous avons besoin pour avoir une chaîne d’approvisionnement qui sera concurrentielle sur les marchés mondiaux et placera le Canada en pointe de la transition énergétique mondiale. Grâce à la richesse de nos minéraux critiques et à la compétence de notre main-d’œuvre, nous pouvons créer de bons emplois, favoriser une croissance propre et ouvrir des débouchés économiques aux collectivités de tous les coins du pays »,  a déclaré Nano One et Rio Tinto tiendront un événement diffusé en direct le jeudi 9 juin 2022 de 13 h 30 à 14 h 30 HAE afin de discuter du partenariat stratégique. Pour visionner la webdiffusion de l’événement, veuillez suivre un des liens suivants :

Français : https://iframe.dacast.com/live/d9096886654ded8fe9e0e5748f27bf1f/b0b48def-eb49-dde4-cbac-1fc424cea3ad

Anglais : https://iframe.dacast.com/live/d9096886654ded8fe9e0e5748f27bf1f/361ffb17-396c-46f2-b529-be7197edcdcf

La vidéo sera rendue disponible sur le site Web de Nano One après l’événement.

En vertu de la législation canadienne sur les valeurs mobilières applicable, tous les titres émis dans le cadre de cet accord de collaboration (l’« émission ») sont soumis à une période de détention restreinte de quatre mois et un jour. La clôture est assujettie à certaines conditions de clôture habituelles, y compris l’approbation de la Bourse de Toronto (la « Bourse »).  La société s'attend à ce que la clôture ait lieu dans les 30 jours.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat des titres aux États-Unis. Les titres n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la loi américaine sur les valeurs mobilières de 1933, telle que modifiée (la « loi sur les valeurs mobilières des États-Unis ») ou de toute autre loi sur les valeurs mobilières d’un État et ne peuvent être offerts ou vendus aux États-Unis ou à des personnes des États-Unis (selon la définition de la loi sur les valeurs mobilières des États-Unis), à moins qu’ils ne soient enregistrés en vertu de la loi sur les valeurs mobilières des États-Unis et des lois sur les valeurs mobilières des États applicables ou qu’une dispense d’enregistrement soit disponible.

 

À propos de Nano One

Nano One Materials Corp (Nano One) est une entreprise de technologie propre possédant un procédé industriel breveté, évolutif et à faible intensité de carbone qui permet de produire à coût modeste des matériaux cathodiques pour les batteries au lithium-ion de haute performance. Cette technologie s’applique aux véhicules électriques, au stockage d’énergie, à l’équipement électronique grand public et aux batteries de nouvelle génération, dans le cadre de la campagne mondiale pour un avenir carboneutre. Le procédé de synthèse monotope (One-Pot) de Nano One, son procédé de fabrication de nanocristaux enduits et sa technologie M2CAM®)  (matériau actif métal-cathode) répondent aux besoins fondamentaux de performance et aux contraintes de la chaîne d’approvisionnement tout en réduisant les coûts et l’empreinte carbone. Nano One a reçu des fonds de divers programmes gouvernementaux pour mener à bien ses activités. Son projet de recherche sur les matériaux de pointe de batterie (Scaling of Advanced Battery Materials Project) est financé par Technologies du Développement Durable Canada (TDDC) et l’Innovative Clean Energy (ICE) Fund de la Colombie-Britannique. Pour plus de renseignements, visitez le site Web suivant :  www.nanoone.ca

Changer la manière dont le monde fabrique des matériaux de batterie.

À propos de Rio Tinto

Rio Tinto est une société minière et métallurgique présente dans 35  pays du monde entier qui produit des matériaux essentiels au progrès humain. Son objectif est de contribuer à l’avènement d’un avenir plus durable, que ce soit en participant au développement d’une technologie permettant d’éliminer les émissions directes de gaz à effet de serre du processus de fusion de l’aluminium ou en fournissant au monde les matériaux dont il a besoin - comme le cuivre et le titane – pour construire une nouvelle économie à faibles émissions de carbone et des produits comme les véhicules électriques et les téléphones intelligents.

Rio Tinto est implanté depuis longtemps au Québec, au Canada, où il produit de l’aluminium, du fer et du titane à grande échelle. Rio Tinto est en train de créer un secteur de matériaux pour batteries de pointe, avec trois projets de lithium en cours de développement aux États-Unis, en Argentine et en Serbie.

 

Contacts :

 

Nano One:

Paul Guedes

info@nanoone.ca

(604) 420-2041

 

Relations avec les médias :

Chelsea Nolan

Antenna Group pour Nano One

nanoone@antennagroup.com

(646) 854-8721

 

Rio Tinto :

Simon Letendre

simon.letendre@riotinto.com

(514) 796-4973

 

Certaines informations contenues dans le présent document peuvent constituer une « information prospective » et une « déclaration prospective » au sens de la législation canadienne sur les valeurs mobilières. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, sont des déclarations prospectives. Les informations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, des déclarations relatives aux : clôture du financement et de la transaction connexe,  l’approbation par la Bourse pour le financement; la clôture de l’acquisition en cours de l’installation de Candiac au Québec; le développement de la technologie, des chaînes d’approvisionnement et des plans de construction et d’exploitation des installations de production de cathodes; la collaboration fructueuse avec Rio Tinto; et l’exécution de la future stratégie commerciale de la société, qui dépendent tous des partenariats, du soutien et des subventions et de la commercialisation de la technologie et des brevets de la société. En général, les informations prospectives sont identifiées par l’utilisation de termes comme « croire », « s’attendre à », « anticiper », « planifier », « avoir l’intention de », « continuer », « estimer », « pouvoir », « vouloir », « devoir », « en cours », « cible », « but », « concentrer », « construire », « engager », « potentiel » ou des variantes de ces mots, phrases ou des déclarations selon lesquelles certains événements, actions ou résultats « se produiront ». Les déclarations prospectives fondées sur les opinions et les estimations actuelles de la direction à la date à laquelle ces déclarations sont faites ne sont pas, et ne peuvent pas être, une garantie de résultats ou d’événements futurs. Les déclarations prospectives sont soumises à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activité, les performances ou les réalisations de Nano One soient sensiblement différents de ce qui a été exprimé ou sous-entendu par ces déclarations prospectives ou ces informations prospectives, y compris, mais sans s’y limiter : l’approbation de l’émission par la Bourse; la clôture de l’acquisition en cours de l’installation de Candiac au Québec; le développement de la technologie, des chaînes d’approvisionnement et des plans de construction et d’exploitation des installations de production de cathodes; la collaboration réussie avec Rio Tinto; l’exécution de la stratégie commerciale ultérieure de la Société; toute collaboration à venir qui pourrait avoir lieu avec des mineurs, des équipementiers ou autres; la capacité de la Société à atteindre ses objectifs déclarés, la commercialisation de la technologie et des brevets de la Société ;ou autres et d’autres facteurs de risque identifiés dans le rapport de gestion de Nano One et dans son formulaire d’information annuel daté du 28 mars 2022, tous deux pour l’exercice qui s’est terminé le 31 décembre 2021, et dans les récents dépôts de titres pour Nano One qui sont disponibles sur www.sedar.com. Bien que la direction de Nano One ait tenté d’identifier les facteurs importants susceptibles de faire différer les résultats réels de ceux contenus dans les déclarations ou informations prospectives, il peut y avoir d’autres facteurs qui font en sorte que les résultats ne sont pas ceux qui ont été anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que ces déclarations se révéleront exactes, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans ces déclarations. En conséquence, les lecteurs ne doivent pas accorder une confiance excessive aux déclarations et informations prévisionnelles. Nano One décline toute intention ou obligation de mettre à jour l’une ou l’autre des déclarations ou informations prospectives qui sont intégrées aux présentes par renvoi, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent. Les investisseurs ne doivent pas accorder une confiance excessive aux déclarations prospectives.