Rio Tinto entre sur le marché du scandium avec la construction d'une nouvelle usine au Canada


14 January 2021

SOREL-TRACY, Canada – Rio Tinto deviendra le premier producteur d'oxyde de scandium de haute qualité en Amérique du Nord grâce à une nouvelle usine de démonstration à l'échelle commerciale dont la construction est en cours au complexe métallurgique de Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) à Sorel-Tracy, au Québec.

RTFT prévoit commencer la production commerciale d'oxyde de scandium au deuxième trimestre 2021. Grâce à ses activités de classe mondiale dans le domaine de l'aluminium, Rio Tinto est également bien placé pour produire des alliages aluminium-scandium répondant aux besoins de ses clients.

Rio Tinto investira 6 millions de dollars américains pour la construction d'un premier module dans l'usine, avec une capacité de production initiale de trois tonnes d'oxyde de scandium par an, représentant environ 20 % du marché mondial actuel. Le gouvernement du Québec contribuera au projet à hauteur d'environ 650 000 dollars américains dans le cadre du Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques. La nouvelle usine aura la capacité d'ajouter d'autres modules en fonction de la demande du marché.

RTFT a mis au point un procédé innovant qu'il a éprouvé à l'échelle pilote pour extraire de l'oxyde de scandium de haute pureté à partir des sous-produits générés lors de la production de dioxyde de titane, et ce sans qu'il soit nécessaire d’extraire davantage de minerai à sa mine d'ilménite de Havre-Saint-Pierre, au Québec.

L'oxyde de scandium est utilisé pour améliorer les performances des piles à combustible à oxyde solide, qui sont utilisées comme source d'énergie pour les centres de données et les hôpitaux, ainsi que dans des produits de niche tels que les lasers et l'éclairage des stades ou des studios. Il est également utilisé pour produire des alliages mères aluminium-scandium à haute performance pour l'industrie aérospatiale, la défense et l'impression 3D.

Le directeur exécutif de Rio Tinto Iron and Titanium, Stéphane Leblanc, a déclaré : « Avec la construction de cette nouvelle usine, nous sommes fiers d'offrir la première source fiable d'oxyde de scandium en Amérique du Nord en utilisant un procédé innovant et durable. Rio Tinto est engagé dans l'exploration et la production de terres rares et de minéraux critiques à l'échelle mondiale depuis plusieurs années, afin de répondre à la demande en technologies nouvelles et émergentes. Avec le soutien de Rio Tinto Aluminium, nous sommes dans une position unique pour fournir des alliages mères aluminium-scandium et développer des synergies avec la chaîne d'approvisionnement manufacturière en Amérique du Nord. »

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, Jonatan Julien, a indiqué : « Le projet de valorisation de l’oxyde de scandium de Rio Tinto Fer et Titane est un exemple concret de valorisation de nos résidus miniers. Il témoigne de notre capacité d’innover et de saisir des occasions d’affaires dans un marché en croissance et dans un contexte visant à renforcer la sécurité de nos approvisionnements. Cette entreprise a le potentiel  de devenir un important fournisseur hors Chine dans le domaine du scandium. »

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon, a ajouté : « L’étape qui vient d’être franchie aujourd’hui par Rio Tinto Fer et Titane a le potentiel de positionner le Québec comme leader mondial de l’extraction de scandium et de sa commercialisation. Avec ce projet, le Québec deviendra le plus grand producteur de ce métal rare qui entraînera des retombées majeures sur nos exportations et nos chaînes d’approvisionnement québécoises, notamment dans nos secteurs clés comme l’électrification des transports et l’aéronautique. Je salue toute l’équipe de RTFT pour ce projet qui allie innovation et exploitation responsable de nos ressources. »

L'oxyde de scandium de haute qualité et l'alliage mère aluminium-scandium seront tous deux commercialisés sous la marque Element North 21. Pour en savoir plus, visitez le https://www.elementnorth21.ca/fr/.

 

Notes aux éditeurs

Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) exploite une mine d’ilménite à ciel ouvert au Lac Tio, près de Havre-Saint-Pierre, sur la Côte-Nord. Le minerai est ensuite envoyé par bateau à son complexe métallurgique de Sorel-Tracy, où sont extraits du dioxyde de titane, de la fonte brute, de l’acier et des poudres métalliques de haute qualité.

Au total, ces deux sites emploient plus de 1 600 personnes au Québec.

RTFT est présent au Québec depuis 70 ans et a été le premier à utiliser le procédé d’extraction du fer de l’ilménite. Au cours de la dernière décennie, RTFT s’est concentré sur le développement, la commercialisation et l’amélioration du procédé UGS, qui produit des scories à très haute teneur en dioxyde de titane vendues aux producteurs de pigments.

Fondé en 1967, le Centre de technologie de RTFT à Sorel-Tracy mène des recherches sur l’amélioration des procédés et développe de nouveaux produits. Il dispose d’un équipement de pointe et d’instruments hautement spécialisés, tel que des spectromètres à plasma à couplage inductif, des machines à rayons X, des unités d’absorption atomique et des microscopes électroniques à balayage.

 

Pour information

Simon Letendre

Directeur, Relations avec les médias – Canada et États-Unis

simon.letendre@riotinto.com

C : +1 514 796-4973

 

Category: RTFT