A propos de QIT Madagascar Minerals

A propos de QIT Madagascar Minerals

QIT Madagascar Minerals S.A. (QMM S.A.) une compagnie minière, détenue à 80% par Rio Tinto et à 20% par le gouvernement malgache représenté par l’Office des Mines Nationales et des Industries Stratégiques (OMNIS), possède et exploite un projet minier de sables minéralisés près de Fort-Dauphin, à l'extrémité sud-est de Madagascar.


Visionner la carte en plus grand 

Historique

QMM S.A. a commencé à explorer la région d'Anosy vers la fin des années 80 et en même temps à entamer des études sociales et environnementales préliminaires. Au milieu des années 90, QMM S.A. a mis en place un programme social et environnemental permanent.

Une Convention d’Etablissement, servant de cadre légal et fiscal des opérations, a été conclue en 1998 entre QMM S.A. et l’Etat malgache. Celle-ci a servi de référence pour la loi minière à grande échelle à Madagascar.

QMM S.A. a réalisé une Etude d'Impact Social et Environnemental (EISE) formelle entre 1998 et 2001. Le Gouvernement a octroyé un permis environnemental pour le site Mandena en 2001.

Le projet minier a obtenu la décision d’investissement de Rio Tinto en août 2005. La construction a démarré en janvier 2006.

Le coût total de l'investissement à Madagascar et au Canada pour achever le projet est de 1,1 milliard de dollars US, avec environ 940 millions de dollars US investis à Madagascar.

Opérations minières

Le gisement de Fort-Dauphin contient près de 70 millions de tonnes d’ilménite. Cette quantité représente environ 10% du marché mondial. L'ilménite extraite à Madagascar contient 60% de dioxyde de titane (TIO2), ce qui en fait une qualité supérieure à la plupart des autres sources mondiales. QMM S.A. prévoit d’extraire l'ilménite et le zircon des sables minéraux lourds sur une superficie d'environ 6 000 hectares le long de la côte pendant toute la durée de vie de la mine, 40 ans à compter de la première production.

Les opérations minières de QMM S.A. ont débuté en décembre 2008 et la première cargaison d’ilménite a quitté le Port d’Ehoala en Mai 2009. L'activité minière actuelle est localisée sur le site de 2000 ha de Mandena, au nord de Fort-Dauphin. Les phases ultérieures se dérouleront à Sainte Luce et Petriky.

Les activités principales liées à l’exploitation minière des sables minéraux de QMM S.A. sont:

  • Enlèvement de la couverture végétale et stockage de la couche d'humus le cas échéant ;
  • Extraction du sable, jusqu'à 20 mètres de profondeur, à l'aide d'une drague flottante ;
  • Séparation mécanique des minerais lourds (cinq pour cent) au moyen de spirales, et le sable siliceux résiduel (Quatre-vingt-quinze pour cent) sera retourné dans le gisement en vue des opérations de réhabilitation futures;
  • Séparation de l'ilménite et du zircon des autres minerais lourds en utilisant des procédés magnétiques et électrostatiques;
  • Réhabilitation des secteurs d’extraction;
  • Acheminement par camion de l'ilménite et du zircon sur environ 15 km en vue de l'exportation du produit.

La matière première extraite par QMM S.A. est expédiée à l’usine de transformation de Rio Tinto Fer et Titane au Canada où elle sera enrichie pour produire de nouvelles scories à 90% de chlorure de dioxyde de titane destinées aux marchés globaux de matières premières de titane pour être vendues comme matière de base aux producteurs de pigment de titane. Le pigment confère une couleur de finition blanche aux peintures, plastiques, papiers et teintures.

Le Port d'Ehoala

Le Port d'Ehoala est un port multifonctionnel en eaux profondes, fruit du partenariat public/privé entre Rio Tinto et le Gouvernement malgache. En 2005, le gouvernement malgache a décaissé 35 millions de dollars pour la construction du Port d’Ehoala à travers le Projet « Pôles Intégrées de Croissance » utilisant les fonds de la Banque Mondiale.

Le Port d'Ehoala, filiale de QMM S.A., gère les opérations portuaires. A la fin de la durée de vie de 40 ans de la mine, la gestion du port sera transférée sous la responsabilité et le contrôle du gouvernement de Madagascar. Le port exporte de l'ilménite à partir des activités de QMM et dessert également des paquebots de croisière, des porte-conteneurs et des navires de réfrigération.

Rio Tinto et QMM S.A. travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement malgache qui est un actionnaire du projet. Cette collaboration est axée sur cinq objectifs clés: (1) la stabilisation du cadre juridique; (2) l’appui aux opportunités de revenus; (3) l’assurance d’une bonne gouvernance; (4) le maintien de notre permis à opérer; (5) la contribution au développement durable de Madagascar.

Nous travaillons en partenariat avec d’autres acteurs clé internationaux et locaux sur des questions socio-économiques, ainsi sur des questions environnementales critiques afin de réaliser ces objectifs.